Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

THERAPEUTIQUES /
× Traitements médicaux

1479 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Rituximab et syndrome de Sjögren primitif : la fin d'un espoir ?
Article Commenté
Source : Arthritis Rheumatol 2017 ; 69 :1440-50
Rituximab et syndrome de Sjögren primitif : la fin d'un espoir ?
Pr Eric Hachulla (CHRU - Lille) le 13 Octobre 2017
Bowman et al. rapportent les résultats d’un essai randomisé versus placebo dans le traitement de la fatigue et de la sécheresse buccale du syndrome de Sjögren primitif. Cent trente-trois patients ont été randomisés, 66 dans le bras placebo et 67 dans le bras rituximab (RTX). Le recrutement s’est fait au Royaume-Uni entre août 2011 et janvier 2014. Les patients recevaient le placebo ou...
Lire la suite
Articles scientifiques (1479)
Article Commenté
Source : Arthritis Rheumatol 2017 ; 69 :1440-50
Rituximab et syndrome de Sjögren primitif : la fin d'un espoir ?
Pr Eric Hachulla (CHRU - Lille) le 13 Octobre 2017
Bowman et al. rapportent les résultats d’un essai randomisé versus placebo dans le traitement de la fatigue et de la sécheresse buccale du syndrome de Sjögren primitif. Cent trente-trois patients ont été randomisés, 66 dans le bras placebo et 67 dans le bras rituximab (RTX). Le recrutement s’est fait au Royaume-Uni entre août 2011 et janvier 2014. Les patients recevaient le placebo ou...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Ann Rheum Dis 2017 ; 76:1219-27.
HTAP associée aux connectivites : intérêt du traitement combiné initial ambrisentan + tadalafil
Pr Eric Hachulla (CHRU - Lille) le 13 Octobre 2017
Coghlan et al. rapportent l’analyse de sous-groupes de l’étude AMBITION qui visait à évaluer l’efficacité d’un traitement combiné initial associant ambrisentan et tadalafil dans les HTAP du groupe 1. Dans cet essai thérapeutique, tous les patients étaient naïfs de traitement et étaient randomisés selon un mode 2 :1 :1 pour recevoir soit le traitement combiné ou un des deux traitements en monothérapie...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Br J Dermatol. 2017 ; 177(1):47-62
Infections à Candida chez les patients traités par anti-IL17 et leur prise en charge en pratique
Pr Thao Pham (CHU Sainte Marguerite - Marseille) le 13 Octobre 2017
L’interleukine 17A (IL-17A) est impliquée dans le processus inflammatoire du psoriasis et du rhumatisme psoriasique. Elle joue également un rôle important dans la protection immunologique contre les infections, en particulier les infections à Candida. Cela a été montré chez les patients avec déficit génétique de réponse immunitaire liée à l’IL-17...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Rheumatol 2016 ; 43:1997-2009
Traitement de la PR : une revue systématique de la littérature sur l'observance et la persistance du méthotrexate
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 13 Octobre 2017
Le méthotrexate (MTX) constitue aujourd’hui le traitement de référence et de 1ère intention dans la prise en charge thérapeutique de la PR. Son efficacité est clairement démontrée. Pour autant il existe des patients insuffisamment répondeurs et se pose potentiellement la question de la bonne observance au traitement. Cette revue de la littérature avait pour objectif d’évaluer...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Rheumatol 2016 ; 43:2149-54
Rhumatisme psoriasique, traitements de fond biologiques ou non et cancers : l'expérience napolitaine
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 6 Octobre 2017
L’incidence à long terme de certaines comorbidités et en particulier le risque d’affections néoplasiques n’a encore fait l’objet que de rares études dans le rhumatisme psoriasique, et il reste difficile de préciser le rôle potentiel de la pathologie elle-même par rapport notamment aux traitements immunomodulateurs et biologiques. Une 1ère étude en 2008 (Rohekar S et al. Arthritis Rheum 2008;58:82–7)...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Rheumatology 2017 ; 56:865-8.
Recommandations de la BSR concernant la prescription et le suivi des traitements de fond non biologiques
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 6 Octobre 2017
Cette récente publication concerne l’actualisation des recommandations de la BSR et BHPR concernant la prescription des traitements de fond synthétiques non biologiques les plus souvent utilisés dans la prise en charge des rhumatismes inflammatoires chroniques (les dernières recommandations remontant à 2008). Les principes généraux sont les suivants : - La décision quant à l’initiation d’un...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Arthritis Rheumatol 2017 ; 69:1679-88.
Place du canakinumab dans le traitement du syndrome hyper-IgD : résultats d'une étude ouverte de phase 2
Pr Eric Hachulla (CHRU - Lille) le 29 Septembre 2017
Le syndrome d’hyper-IgD, ou déficit en mévalonate kinase, est une maladie auto-inflammatoire récessive. Les poussées inflammatoires durent de 3 à 7 jours et se caractérisent par des phases fébriles associées à des adénopathies, des douleurs abdominales, de la diarrhée, des ulcérations buccales et un rash cutané. Ces épisodes sont habituellement récurrents toutes les 4 à 6 semaines...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Arthritis Care Res 2017 ; 69:1060-65.
Traitement du syndrome du canal carpien par infiltration : plutôt échoguidée !
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 29 Septembre 2017
Le syndrome du canal carpien est une pathologie particulièrement fréquente, et l’efficacité des infiltrations locales est bien établie. Plusieurs études ont récemment démontré le bénéfice potentiel des gestes locaux échoguidés plutôt que réalisés sous repères anatomiques. C’est tout l’intérêt de cette importante étude rétrospective conduite par la Mayo Clinic. La période d’analyse va de...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Arthritis Rheumatol 2017 ; 69:1521-37.
Prévention de l'ostéoporose cortisonique : recommandations de l'American College of Rheumatology
Pr Eric Hachulla (CHRU - Lille) le 22 Septembre 2017
Il est estimé qu’environ 1% de la population américaine est traitée au long cours par glucocorticoïdes. Plus de 10% des patients prenant des corticoïdes au long cours auront une fracture et 30 à 40% auront radiologiquement des signes de fracture vertébrale. La perte osseuse sous corticoïdes survient essentiellement durant les 3 à 6 premiers mois et ensuite se ralentit. Le risque...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Arthritis Rheumatol 2017 ; 69:77-85
Traitement de la gonarthrose par chondroïtine et glucosamine sulfate : une nouvelle étude... négative !
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 22 Septembre 2017
Le traitement de la gonarthrose fait appel à une combinaison de mesures dites non médicamenteuses et de traitements médicamenteux. Plusieurs études ont ainsi évalué le rapport bénéfices / risques des traitements symptomatiques d’action lente ou traitements dits de fond de l’arthrose.Les autorités françaises ont récemment considéré le service médical rendu...
Lire la suite