Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Rhumatologie /
× Os

1667 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Efficacité antifracturaire du romosozumab versus alendronate dans l'ostéoporose post-ménopausique : résultats d'un essai de phase 3 (ARCH)
Compte Rendu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
Efficacité antifracturaire du romosozumab versus alendronate dans l'ostéoporose post-ménopausique : résultats d'un essai de phase 3 (ARCH)
Dr Julien Paccou (CHRU de Lille) le 26 Septembre 2017
Il s’agit d’un essai randomisé, multicentrique, en double aveugle, évaluant l’efficacité et la tolérance du romosozumab (anticorps anti-sclérostine, 210 mg en SC toutes les 4 semaines) versus alendronate dans l’ostéoporose post-ménopausique sévère. Il s’agit de patientes ayant une ostéoporose, âgées entre 55 et 90 ans, avec une DMO ≤ -2,5 (au col fémoral et/ou à la hanche totale) et un...
Lire la suite
Articles scientifiques (1368)
Cas cliniques (55)
Vos patients ont lu (244)
Compte Rendu
Source : Nephro.fr SFNDT 2017 (CR) Octobre 2017
Evolution de l'hyperparathyroïdie secondaire chez les patients de retour en dialyse après échec de transplantation: Observatoire National du Métabolisme Minéral et Osseux (Photo-Graph3)
Dr Philippe Chauveau (CHU - Bordeaux) le 12 Octobre 2017
Les patients remis en hémodialyse après échec de transplantation présentent un certain nombre de complications : phosphocalciques, dénutrition, fragilité, fractures. Quels sont les causes et quel est la réalité dans la population française ? 
Lire la suite
Article Commenté
Source : Clin J Am Soc Nephrol. 2017 ; 12:1284-1290
La maladie lithiasique est associée à une perte de masse osseuse, l'utilisation de bisphosphonate préviendrait le risque de développer un nouveau calcul
Dr Pierre Bataille (Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer) le 5 Octobre 2017
Depuis de nombreuses années, il est bien établi que les lithiasiques calciques ayant une hypercalciurie ont une masse osseuse réduite voire une ostéoporose associée à un risque de fractures ostéoporotiques. Ces études portent sur un nombre réduit de patients et en dehors d’un travail de la Mayo-Clinic, aucune étude épidémiologique concernant une population de taille importante...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
Efficacité antifracturaire du romosozumab versus alendronate dans l'ostéoporose post-ménopausique : résultats d'un essai de phase 3 (ARCH)
Dr Julien Paccou (CHRU de Lille) le 26 Septembre 2017
Il s’agit d’un essai randomisé, multicentrique, en double aveugle, évaluant l’efficacité et la tolérance du romosozumab (anticorps anti-sclérostine, 210 mg en SC toutes les 4 semaines) versus alendronate dans l’ostéoporose post-ménopausique sévère. Il s’agit de patientes ayant une ostéoporose, âgées entre 55 et 90 ans, avec une DMO ≤ -2,5 (au col fémoral et/ou à la hanche totale) et un...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
Données complémentaires concernant les variations densitométriques au cours de la première année de romosozumab et l'incidence des fractures au cours de la 2ème année : résultats de l'étude FRAME
Dr Julien Paccou (CHRU de Lille) le 26 Septembre 2017
L'étude FRAME est un essai de phase 3 ayant comparé initialement le romosozumab (anticorps monoclonal anti-sclérostine) au placebo dans l'ostéoporose post-ménopausique avec à 12 mois une réduction du risque de fracture vertébrale et des fractures cliniques. Les patientes des 2 groupes ont ensuite bénéficié en relais de 12 mois de denosumab avec un maintien de...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
Maintien de la réduction du risque fracturaire à 36 mois après 12 mois de romosozumab suivi par du denosumab pendant 24 mois : résultats de la phase d'extension de l'étude de phase 3 FRAME
Dr Julien Paccou (CHRU de Lille) le 26 Septembre 2017
L'étude FRAME est un essai de phase 3 ayant comparé initialement le romosozumab (anticorps monoclonal anti-sclérostine) au placebo dans l'ostéoporose post-ménopausique avec à 12 mois une réduction du risque de fracture vertébrale et des fractures cliniques. Les patientes des 2 groupes ont ensuite bénéficié en relais de 12 mois de denosumab avec un maintien de...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
Maintien de la réduction du risque fracturaire à 43 mois après 18 mois d'abaloparatide suivi par de l'alendronate pendant 24 mois : résultats de la phase d'extension de l'étude de phase 3 ACTIVExtend
Dr Julien Paccou (CHRU de Lille) le 26 Septembre 2017
L'étude ACTIVE est un essai de phase 3 ayant comparé initialement l'abaloparatide (analogue de la PTHrP) au placebo (3ème bras tériparatide en ouvert) dans l'ostéoporose post-ménopausique (n=2463) avec à 18 mois une réduction du risque des fractures vertébrales, des fractures non-vertébrales, des fractures cliniques et des fractures ostéoporotiques majeures comparativement au placebo...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Arthritis Rheumatol 2017 ; 69:1521-37.
Prévention de l'ostéoporose cortisonique : recommandations de l'American College of Rheumatology
Pr Eric Hachulla (CHRU - Lille) le 22 Septembre 2017
Il est estimé qu’environ 1% de la population américaine est traitée au long cours par glucocorticoïdes. Plus de 10% des patients prenant des corticoïdes au long cours auront une fracture et 30 à 40% auront radiologiquement des signes de fracture vertébrale. La perte osseuse sous corticoïdes survient essentiellement durant les 3 à 6 premiers mois et ensuite se ralentit. Le risque...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet Haematol. 2017 ; 377(9):819-828.
Faut-il mettre du lenalidomide en entretien après intensification thérapeutique chez les patients traités en première ligne pour un myélome multiple ?
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 7 Septembre 2017
Trois grandes phases 3 ont posé cette question en randomisant le lenalidomide versus placebo post-autogreffe : une américaine, une italienne et une française. Toutes ces études mettent en évidence une amélioration de la PFS dans le bras lenalidomide, mais leurs résultats diffèrent concernant la survie, l’étude française ne retrouvant pas d’amélioration de la survie globale...
Lire la suite
Article Commenté
Source : JCEM, 03 July 2017, jc.2017-01024
Résultats d'une méta-analyse évaluant l'influence de la supplémentation en vitamine D et du statut vitaminique D sur l'équilibre glycémique et l'insulino-résistance de patients diabétiques de type 2
Dr Julie Sarfati (Paris) le 6 Septembre 2017
Le diabète de type 2 est un problème de santé publique en augmentation ces dernières années. Des études observationnelles ont montré une relation inverse entre le statut vitaminique D et la prévalence du diabète de type 2 ainsi, en augmentant le taux de 25 (OH) D, l’incidence du diabète diminue. De multiples études (plus de 80) ont été publiées sur les effets de la supplémentation...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Osteoporos International 2017 ; 28:1857-66
Prévalence des fractures vertébrales dans un échantillon national représentatif de la population américaine chez des hommes et des femmes âgés de 40 ans ou plus
Dr Julien Paccou (CHRU de Lille) le 25 Juillet 2017
Les fractures vertébrales ont un impact médical significatif mais sont sous-diagnostiquées. Les auteurs de cette étude ont souhaité évaluer la prévalence des fractures vertébrales dans un échantillon de la population américaine de 40 ans ou plus. Il s’agit d’une analyse transversale de 3330 adultes américains âgés de 40 ou plus participant à l’étude NHANES 2013 – 2014...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Juin 2017
Pensez à la cimentoplastie
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 29 Juin 2017
Mme D. née en 1942 présente une ostéoporose post-ménopausique sévère avec de nombreuses fractures vertébrales thoraciques et une fracture vertébrale de L4. Le bilan biologique est normal et vous lui prescrivez une cure de tériparatide...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Décembre 2016
Une fin heureuse
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 3 Janvier 2017
Vous suivez Mme A. née en 1947 pour une ostéoporose post-ménopausique. En 2012, le bilan systématique est normal en dehors d’une hypogammaglobulinémie asymptomatique stable aux alentours de 5g. Le bilan étiologique est normal et l’hématologue consulté met en place...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Mai 2016
Quand la cascade fracturaire est trop rapide pour consulter le rhumatologue
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 30 Mai 2016
Mme B.A., née le 05/05/1947, psychologue, sous THS jusqu’en 2012, stoppé lors d’un AVC résolutif, consulte un rhumatologue pour la première fois en février 2016. Elle a bénéficié d’une ostéodensitométrie en 2007 : T-score rachis = -1,5DS ; T-score total col = -1,4DS ; T-score col = -1,2DS...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Avril 2015
Une cause rare d’ostéoporose secondaire
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 27 Avril 2015
Mme A., 44 ans, non ménopausée est venue vous consulter pour un T score à -3DS à la densitométrie osseuse prescrite suite à 2 fractures de côtes, survenues après un traumatisme de faible énergie. Vous faites votre enquête étiologique à la recherche d’ostéoporose secondaire. Tout le bilan clinique est normal sauf l’examen cutané qui montre les lésions photographiées.
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Janvier 2015
Il faut faire des « VFA »
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 28 Janvier 2015
Mme L, 78 ans, est traitée depuis 10 ans par bisphophonates per os pour ostéoporose. Elle a présenté depuis 10 jours une recrudescence douloureuse dorsolombalgique spontanée. Lors du contrôle de densitométrie, une VFA est réalisée, dont vous trouverez les images :
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Juillet 2014
Et on cimente ici aussi ?
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 24 Juillet 2014
Mme P., 80 ans, ostéoporotique, présente 3 fractures vertébrales. Elle a récemment chuté et a présenté une impotence fonctionnelle et de violentes douleurs fessières. La scintigraphie a permis facilement de conclure à une fracture du sacrum. Devant l’importance de l’impotence et afin de réduire la période d’handicap, il a été décidé de cimenter. Mme P. a pu se relever le lendemain. Ci-dessous les radios.
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Décembre 2013
Attention au freinage
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 17 Décembre 2013
Mme A., 63 ans, est ostéoporotique avec des T scores du col fémoral, du col total et du rachis à -3,5 DS. Elle a présenté et été opérée d’une hyperparathyroïdie primitive pour un adénome hyper secrétant, il y 4 mois. Sa calcémie est désormais stabilisée sans supplémentation. Elle s’est retenue à une rambarde lors d’un freinage un peu brusque de l’autobus. Elle a ressenti une vive douleur du coude et une impotence fonctionnelle de ce membre...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Octobre 2013
Un signe clinique projeté
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 16 Octobre 2013
Mr G., 68 ans, présente une dysphagie légèrement calmée par la flexion du rachis cervical. Les bilans digestif et ORL sont normaux. Nos confrères demandent une radiographie du rachis cervical et nous demandent notre avis.  Il est indéniable qu’il existe une très importante hyperostose vertébrale. L’hyperostose vertébrale ou 
Lire la suite
Cas Clinique
Un échec parmi des réussites
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 17 Octobre 2012
Mme P. née en 1929 a été opérée sans problème d’une prothèse de hanche droite pour coxarthrose. Les radiographies postopératoires immédiates sont parfaites. Deux mois après, elle ressent une douleur de la cuisse au niveau de la queue de la prothèse, elle continue l’appui qui est de plus en plus douloureux. La radiographie du 13 février montre la fissure diaphysaire (flèche rouge) et un descellement de la prothèse (flèche bleue).
Lire la suite
Cas Clinique
Et si on cimente ?
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 18 Septembre 2012
Mme S., 68 ans, a présenté une fracture vertébrale de L1. Le bilan biologique a conclu à une ostéoporose post-ménopausique. Devant la persistance de douleurs dorsolombaires à 3 mois, malgré le traitement médical bien conduit, une cimentoplastie de L1 a été pratiquée. Dans les suites, Mme S. a ressenti des paresthésies dans le territoire de L1 à droite. Une tomodensitométrie est pratiquée. 
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
« Marche à pied : 5 bonnes raisons de s'y mettre ! »
le 26 Septembre 2017
« Gratuite, accessible à tous et bénéfique pour la santé, la marche à pied est l'activité physique la plus facile à pratiquer au quotidien. C'est la bonne saison pour (re)commencer, à votre rythme », rappelle Télé Star. Le journal évoque « 5 bonnes raisons de s’y mettre ! » : 1. « Pour vivre mieux et plus longtemps », car « marcher trente minutes par jour est gage de...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
« Le citron, de l'or pour la santé »
le 26 Septembre 2017
Top Santé fait le point sur tous les atouts santé du citron. A ce titre, il précise que ce fruit est « idéal pour réduire l'inflammation chronique ». « Si le citron semble acide, en réalité il exerce paradoxalement, grâce à ses acides organiques (acide citrique, notamment), un effet basifiant (ou alcalinisant) dans l'organisme. En effet, ceux-ci s'associent au potassium pour former...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
« Ménopause : combien de temps suivre le traitement hormonal substitutif ? »
le 26 Septembre 2017
« Le traitement hormonal substitutif [THM] n'a pas de limite de durée. Certaines femmes le prennent cinq ans, d'autres dix, vingt ou même trente ans. À chacune de choisir », fait savoir Top Santé. « Dans tous les cas, les médecins recommandent de le prendre pendant au moins six à sept ans, afin qu'il ait une action protectrice sur la densité osseuse et les artères. Selon les recommandations de la...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
« Attention, les sodas sont des bombes nutritionnelles »
le 26 Septembre 2017
« Très sucrés, les sodas augmentent les risques de surpoids, d’obésité, de diabète... De surcroît, leur acidité abîme nos dents et met en péril nos os. A fuir, surtout pour les plus jeunes », alerte Le Figaro. Parmi ses effets néfastes sur la santé, le journal souligne qu’« ils augmentent le risque d’ostéoporose ». « En effet, les boissons gazeuses contiennent beaucoup d’acide phosphorique. Tant et si bien...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Septembre 2017
« 5 raisons de faire du sport à la ménopause »
le 26 Septembre 2017
« Une étude, réalisée par la North American Menopause Society, montre que, chez les femmes ménopausées, l'activité sportive est bénéfique à plusieurs niveaux », rapporte Santé Magazine. Le magazine indique ainsi que le sport : « fait une jolie silhouette », « protège les articulations », protège le système cardiovasculaire », « renforce l'immunité », et...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Juillet 2017
« Les protéines végétales contre la ménopause précoce »
le 25 Juillet 2017
« À long terme, une consommation régulière de protéines végétales, comme les grains entiers, le soja et le tofu, peut protéger les femmes de la ménopause précoce », « selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale American Journal of Epidemiology », indique Top Santé. Le magazine rappelle que « la ménopause précoce, qui se manifeste avant l'âge de 45 ans, affecte...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Juillet 2017
« Le football, c'est bon pour les os des enfants ! »
le 25 Juillet 2017
« Selon une nouvelle étude coordonnée par la University of Exeter (en Angleterre) », « pour la croissance osseuse des enfants, la pratique du football serait idéale : ce sport serait même plus efficace que la natation ou le cyclisme. Et, bien sûr, il n'est pas réservé aux garçons... », fait savoir Top Santé. « Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont travaillé avec...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Juillet 2017
« Comment limiter la prise de poids à la ménopause ? »
le 25 Juillet 2017
« Les changements hormonaux ont un impact sur la silhouette mais quelques règles permettent de limiter les dégâts », fait savoir Femme Actuelle. « Autour de la cinquantaine… Le moment où les hormones jouent des tours : les ovaires diminuent naturellement leur production d’œstrogènes, ce qui a pour conséquences d’accroître la rétention d’eau, de favoriser la migration des...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Juillet 2017
« De plus en plus maigres, les ados partagées entre diktat de la minceur et restrictions alimentaires »
le 25 Juillet 2017
« Alors que le surpoids et l’obésité sont stables chez les Français, le nombre de jeunes considérés comme maigres a augmenté, passant de 8% à 13% sur la période 2006-2015, relève une étude publiée (…) et parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence sanitaire Santé publique France », révèle Le Monde. « Cette hausse touche...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Newsletter Osteonews Juillet 2017
« Les bienfaits du rooibos »
le 25 Juillet 2017
« Boire du rooibos [- un arbuste originaire d'Afrique du Sud -] » permet de « renforcer son organisme en général », indique le magazine féminin Cosmopolitan. « Le rooibos est souvent surnommé « thé rouge » alors qu'il s'agit d'une espèce végétale totalement différente du thé. Pour cette raison, vous ne trouverez aucune trace de théine dans cette infusion »,...
Lire la suite