Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Rhumatologie /
× Infectieux

128 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Articles scientifiques (128)
Article Commenté
Source : J Rheumatol 2016 ; 43:362-6
Psoriasis et rhumatisme psoriasique : l'évaluation des risques infectieux - L'expérience de la clinique de Toronto
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 10 Mars 2017
Plusieurs études ont montré qu’au cours du psoriasis Pso) et du rhumatisme psoriasique (PSA), il existait une augmentation des risques infectieux ; cette dernière résultant de l’atteinte dermatologique elle-même, de la dysrégulation immunologique et l’effet potentiel des traitements immunomodulateurs dont le méthotrexate, le léflunomide...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Rheumatology 2016 ; 55:2176-80
Arthrites septiques : une incidence qui a presque doublé au cours de ces 15 dernières années... L'expérience du Royaume-Uni
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 24 Février 2017
Les arthrites septiques sur articulation « native » s’accompagnent d’une morbi- mortalité élevée ; 10 à 15% de mortalité et près d’un tiers des patients conservant des séquelles ostéo-articulaires et fonctionnelles. Très peu de données récentes concernent l’épidémiologie des arthrites septiques, d'où l’intérêt de cette étude de population...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Scand J Rheumatol 2017 ; 46:27-32
Arthrites septiques et mortalité : analyse descriptive d'une série de 215 patients
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 24 Février 2017
L’incidence annuelle des arthrites septiques a été évaluée entre 4 et 10 pour 100.000 sujets. Les principaux facteurs de risque sont l’âge, le diabète, la polyarthrite rhumatoïde (PR) et autres rhumatismes inflammatoires, les affections hépatiques et la chirurgie articulaire. Le germe le plus fréquemment rencontré est le staphylocoque...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Clin Rheumatol 2016 ; 35:1475-81
PR et complications post-opératoires de plaie chirurgicale : quid de l'effet des traitements ?
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 13 Janvier 2017
Si le recours à la chirurgie orthopédique dans la polyarthrite rhumatoïde (PR) est de moins en moins fréquent, la chirurgie conserve une place essentielle. Dans la PR, il existe une augmentation des risques d’infections post-opératoires et de défaut de cicatrisation, et notamment sous l’effet potentiel de la corticothérapie...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Ann Rheum Dis 2016 ; 75:1667-73
PR et infections sévères : un risque de sepsis ou mortalité inférieur chez les patients traités par biomédicaments – Résultats du registre RABBIT
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 23 Septembre 2016
Les infections sévères peuvent être graves lorsque survient un sepsis ou choc toxi-infectieux et en moyenne des chiffres de 30 à 50% de mortalité. Initialement, il a été montré notamment dans des modèles animaux que le blocage du TNFα pourrait être bénéfique. Ces résultats n’ont pas été confirmés chez l’homme, peut-être en raison...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Arthritis Rheum 2016 ; 68 :56-66
PR, infections sévères et biomédicaments : un risque moindre sous abatacept ?
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 8 Avril 2016
Parmi les effets secondaires des traitements de fond biologiques de la PR, on retient la possible augmentation d’incidence des processus infectieux et des infections sévères définies notamment par le recours à l’hospitalisation. Les résultats des études ne sont pas toutefois concordants, d’où l’intérêt de cette étude rétrospective de cohorte...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Rheumatol Int 2015 ; 35 :265-72
PR et risque d’infection post-opératoire selon la poursuite ou non du traitement de fond : résultats de la cohorte nationale nord-américaine des vétérans
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 4 Septembre 2015
On sait qu’il existe dans la PR une augmentation des risques infectieux ; augmentation qui peut être associée à l’effet de certains traitements de fond. En cas de chirurgie notamment programmée, plusieurs études ont évalué notamment le rôle du méthotrexate sur les complications éventuelles de la chirurgie orthopédique. Ce travail original a été conduit à partir de la base de données nationale des vétérans nord-américains. Les auteurs...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : 60èmes Journées du Centre Viggo Petersen
Chikungunya et dengue
Dr Véra Lemaire (CHU Lariboisière - Paris) le 3 Avril 2015
Arbovirose transmise par des moustiques Aedes, chikungunya et dengue réalisent des tableaux cliniques voisins. La contamination se fait d’homme à homme. Le virus est présent 8 à 12 jours dans le moustique dont la vie est d’une semaine. La phase virémique dure de J-1 à J17. Il existe des réservoirs de mammifères en Afrique. La transmission peut se faire de mère à enfant, par piqûre et par transfusion. La femelle est hématophage et la piqûre est diurne ; le champ d’action...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Ann Rheum Dis 2014 ; 73:1942-8
Infections opportunistes et anti-TNFalpha : résultats du registre US SABER
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 27 Mars 2015
Les agents biologiques anti-TNFα sont reconnus pour être associés à une augmentation du risque d’infections sévères, mais aussi d’infections opportunistes comme les mycobactérioses, les infections fongiques… Cette publication repose sur les données du registre SABER (Safety Assessment of Biologic ThERapy) : analyse rétrospective sur une cohorte de patients suivis entre 1998 et 2007 (données poolées de 4 systèmes de santé nord-américains).
Lire la suite
Article Commenté
Source : Arthritis Care Res 2014 ; 66:990-7
Infections bactériennes sévères et biomédicaments de la PR : analyse comparative à partir de la base de données de l’Assurance Maladie des Vétérans Nord-Américains
Pr René-Marc Flipo (CHRU - Lille) le 7 Novembre 2014
De nombreuses études ont déjà évalué les risques infectieux chez les sujets ayant une PR et traités par biomédicaments en particulier de type anti-TNFα. Nous disposons de moins de données concernant les biomédicaments d’autres mécanismes d’action et c’est tout l’intérêt de cette expérience nord-américaine alors que quelques travaux suggèrent peut-être un risque moindre notamment sous abatacept comparativement aux anti-TNFα. Il s’agit...
Lire la suite